anna-karina-cesar-2020-numero-magazine

Les César annoncent leurs nominations

| par Pierre-Axel VUILLAUME-PREZEAU | catégorie à voir ou à lire, actualités des membres

Le président de l’Académie des César, Alain Terzian, et la maîtresse de cérémonie, Florence Foresti, ont annoncé, ce mercredi matin au restaurant Le Fouquet’s (Paris VIII), les noms des films et des artistes qui concourront lors de la 45e cérémonie des César.

Félicitations aux membres de l’AFR qui se trouvent représentés dans cette sélection :

Jérome BRIAND (Les Misérables), Amélie SUPEAU, Audrey LEGENDRE, Nicolas JARRY (Grâce à Dieu), Karine PETITE (Roubaix, une lumière), Laurent PASCAUD (Adults in a Room), Florence TANGUY (Proxima) , Clotilde MARTIN (Chambre 212), Philippe MORLIER, Charles THARAUX, Lysiane HELLOT, Stéphanie JOSSEC (Le Chant du Loup), Elie DOUBLET (Camille).

La sélection :

Meilleur Film

Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma (Lilies Films – Pyramide)

Les Misérables, de Ladj Ly (SRAB Films – Le Pacte)

Grâce à Dieu, de François Ozon (Mandarin Production – Mars Films)

La Belle Epoque, de Nicolas Bedos (Les Films du Kiosque – Pathé)

Roubaix, une lumière, d’Arnaud Desplechin (Why Not Productions – Le Pacte)

J’accuse, de Roman Polanski (Légende Films – Gaumont)

Hors Normes, d’Éric Tolédano et Olivier Nakache (Quad Films – Gaumont)

 

 

Meilleur Réalisateur

Céline Sciamma pour Portrait de la jeune fille en feu (Lilies Films – Pyramide)

Ladj Ly pour Les Misérables (SRAB Films – Le Pacte)

François Ozon pour Grâce à Dieu (Mandarin Production – Mars Films)

Nicolas Bedos pour La Belle Epoque (Les Films du Kiosque – Pathé)

Arnaud Desplechin pour Roubaix, une lumière (Why Not Productions – Le Pacte)

Roman Polanski pour J’accuse (Légende Films – Gaumont)

Éric Tolédano et Olivier Nakache pour Hors Normes (Quad Films – Gaumont)

 

 

Meilleur Scénario Original

Céline Sciamma pour Portrait de la jeune fille en feu (Lilies Films – Pyramide)

Ladj Ly, Alexis Manenti et Giordano Gederlini pour Les Misérables (SRAB Films – Le Pacte)

Nicolas Bedos pour La Belle Epoque (Les Films du Kiosque – Pathé)

François Ozon pour Grâce à Dieu (Mandarin Production – Mars Films)

Éric Tolédano et Olivier Nakache pour Hors Normes (Quad Films – Gaumont)

 

 

Meilleure Adaptation

Roman Polanski et Robert Harris pour J’accuse (Légende Films – Gaumont)

Arnaud Desplechin et Léa Mysius pour Roubaix, une lumière (Why Not Productions – Le Pacte)

Dominik Moll et Gilles Marchand pour Seules les Bêtes (Haut et Court)

Costa Gavras pour Adults in the Room (KG Productions – Wild Bunch)

Jérémy Clapin et Guillaume Laurant pour J’ai perdu mon corps (Xilam – Rezo Films)

 

 

Meilleure Actrice 

Eva Green dans Proxima, d’Alice Winocour (Dharamsala – Pathé)

Noémie Merlant dans Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma (Lilies Films – Pyramide)

Karin Viard dans Chanson Douce, de Lucie Borleteau (Why Not Productions – Studiocanal)

Anaïs Demoustier dans Alice et le Maire, de Nicolas Pariser (Bizibi – Bac Films)

Adèle Haenel dans Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma (Lilies Films – Pyramide)

Doria Tillier dans La Belle Epoque, de Nicolas Bedos (Les Films du Kiosque – Pathé)

Chiara Mastroianni dans Chambre 212 (Les Films Pelléas – Memento)

 

 

Meilleur Acteur

Daniel Auteuil dans La Belle Epoque, de Nicolas Bedos (Les Films du Kiosque – Pathé)

Jean Dujardin dans J’accuse, de Roman Polanski (Légende Films – Gaumont)

Roshdy Zem dans Roubaix, une lumière, d’Arnaud Desplechin (Why Not Productions – Le Pacte)

Damien Bonnard dans Les Misérables, de Ladj Ly (SRAB Films – Le Pacte)

Vincent Cassel dans Hors Normes, d’Éric Tolédano et Olivier Nakache (Quad Films – Gaumont)

Reda Kateb dans Hors Normes, d’Éric Tolédano et Olivier Nakache (Quad Films – Gaumont)

Melvil Poupaud dans Grâce à Dieu, de François Ozon (Mandarin Production – Mars Films)

 

 

Meilleur 2nd Rôle Féminin

Josianne Balasko dans Grâce à Dieu, de François Ozon (Mandarin Production – Mars Films)

Fanny Ardant dans La Belle Epoque, de Nicolas Bedos (Les Films du Kiosque – Pathé)

Laure Calamy dans Seules les Bêtes, de Dominik Moll (Haut et Court)

Sara Forestier dans Roubaix, une lumière, d’Arnaud Desplechin (Why Not Productions – Le Pacte)

Hélène Vincent dans Hors Normes, d’Éric Tolédano et Olivier Nakache (Quad Films – Gaumont)

 

 

Meilleur 2nd Rôle Masculin

Swann Arlaud dans Grâce à Dieu, de François Ozon (Mandarin Production – Mars Films)

Denis Menochet dans Grâce à Dieu, de François Ozon (Mandarin Production – Mars Films)

Grégory Gadebois dans J’accuse, de Roman Polanski (Légende Films – Gaumont)

Louis Garrel dans J’accuse, de Roman Polanski (Légende Films – Gaumont)

Benjamin Lavernhe dans Mon Inconnue, d’Hugo Gélin (Zazi Films – Mars Films)

 

 

Meilleur Espoir Féminin

Nina Meurisse dans Camille, de Boris Lojkine (Unité de Production – Pyramide)

Luana Bajrami dans Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma (Lilies Films – Pyramide)

Mama Sané dans Atlantique, de Mati Diop (Les Films du Bal – Ad Vitam)

Lyna Khoudri dans Papicha, de Mounia Meddour (The Ink Connection – Jour2Fête)

Céleste Brunnquell dans Les Éblouis, de Sarah Suco (Mon Voisin Productions – Epithète Films – Pyramide)

 

 

Meilleur Espoir Masculin

Alexis Manenti dans Les Misérables, de Ladj Ly (SRAB Films – Le Pacte)

Djebril Zonga dans Les Misérables, de Ladj Ly (SRAB Films – Le Pacte)

Anthony Bajon dans Au Nom de la Terre, d’Edouard Bergeon (Nord-Ouest Films – Diaphana)

Benjamin Lesieur dans Hors Normes, d’Éric Tolédano et Olivier Nakache (Quad Films – Gaumont)

Liam Pierron dans La Vie Scolaire, de Grand Corps Malade et Mehdi Idir (Mandarin Production – Gaumont)

 

 

Meilleure Musique Originale

Dan Levy pour J’ai perdu mon corps, de Jérémy Clapin (Xilam – Rézo Films)

Alexandre Desplat pour J’accuse, de Roman Polanski (Gaumont)

Fatima Al Qadirir pour Atlantique, de Mati Diop (Les Films du Bal – Ad Vitam)

Marco Casanova et Kim Chapiron pour Les Misérables, de Ladj Ly (SRAB Films – Le Pacte)

Grégoire Hetzel pour Roubaix, une lumière, d’Arnaud Desplechin (Why Not Productions – Le Pacte)

 

 

Meilleure Photographie

Claire Mathon pour Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma (Lilies Films – Pyramide)

Julien Poupard pour Les Misérables, de Ladj Ly (SRAB Films – Le Pacte)

Pawel Edelman pour J’accuse, de Roman Polanski (Légende Films – Gaumont)

Irina Lubtchansky pour Roubaix, une lumière, d’Arnaud Desplechin (Why Not Productions – Le Pacte)

Nicolas Bolduc pour La Belle Epoque, de Nicolas Bedos (Les Films du Kiosque – Pathé)

 

 

Meilleurs Costumes

Dorothée Guiraud pour Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma (Lilies Films – Pyramide)

Emmanuelle Youchnovski pour La Belle Epoque, de Nicolas Bedos (Les Films du Kiosque – Pathé)

Thierry Delettre pour Edmond, d’Alexis Michalik (Légende Films – Gaumont)

Pascaline Chavanne pour J’accuse, de Roman Polanski (Légende Films – Gaumont)

Alexandra Charles pour Jeanne, de Bruno Dumont (3B Productions – Les Films du Losange)

 

 

Meilleurs Décors

Thomas Grézaud pour Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma (Lilies Films – Pyramide)

Stéphane Rozenbaum pour La Belle Epoque, de Nicolas Bedos (Les Films du Kiosque – Pathé)

Benoit Barouh pour Le Chant du Loup, d’Antonin Baudry (Trésor Films – Pathé)

Franck Schwartz pour Edmond, d’Alexis Michalik (Légende Films – Gaumont)

Jean Rabasse pour J’accuse, de Roman Polanski (Légende Films – Gaumont)

 

 

Meilleur Montage

Flora Volpelière pour Les Misérables, de Ladj Ly (SRAB Films – Le Pacte)

Laure Gardette pour Grâce à Dieu, de François Ozon (Mandarin Production – Mars Films)

Dorian Rigal-Ansous pour Hors Normes, d’Éric Tolédano et Olivier Nakache (Quad Films – Gaumont)

Anny Danché et Florent Vassault pour La Belle Epoque, de Nicolas Bedos (Les Films du Kiosque – Pathé)

Hervé De Luze pour J’accuse, de Roman Polanski (Légende Films – Gaumont)

 

 

Meilleur Son

Nicolas Cantin, Thomas Desjonquères, Raphaël Mouterde, Olivier Goinard et Randy Thom pour Le Chant du Loup, d’Antonin Baudry (Trésor Films – Pathé)

Arnaud Lavaleix, Matthieu Autin, Jérôme Gonthier et Marco Casanova pour Les Misérables, de Ladj Ly (SRAB Films – Le Pacte)

Rémi Daru, Séverin Favriau, Jean-Paul Hurier pour La Belle Epoque, de Nicolas Bedos (Les Films du Kiosque – Pathé)

Lucien Balibar, Aymeric Devoldère, Cyril Holtz, Nils Barletta pour J’accuse, de Roman Polanski (Légende Films – Gaumont)

Julien Sicart, Valérie De Loof, Daniel Sobrino pour Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma (Lilies Films – Pyramide)

 

 

Meilleur Premier Film

Les Misérables, de Ladj Ly (SRAB Films – Le Pacte)

Papicha, de Mounia Meddour (The Ink Connection – Jour2Fête)

Atlantique, de Mati Diop (Les Films du Bal – Ad Vitam)

Le Chant du Loup, d’Antonin Baudry (Trésor Films – Pathé)

Au Nom de la Terre, d’Edouard Bergeon (Nord-Ouest Films – Diaphana)

 

 

Meilleur Film Etranger

Douleur et Gloire, de Pedro Almodovar (Pathé)

Joker, de Todd Philipps (Warner)

Parasite, de Bonh Joon-ho (The Jokers – Les Bookmakers)

Le Jeune Ahmed, de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Archipel 35 – Diaphana)

Lola vers la mer, de Laurent Micheli (Les Films du Losange)

Once Upon A Time… In Hollywood, de Quentin Tarantino (Sony)

Le Traître, de Marcho Bellochio (Ad Vitam)

 

 

Meilleur Documentaire

68 mon père et les clous, de Samuel Bijiaoui (Petit à Petit Production – Sophie Dulac Distribution)

La cordillère des songes, de Patricio Guzman (Atacama Productions – Pyramide)

Lourdes, de Thierry De Maizières et Alban Teurlai (Falabracks – Mars Films)

M, de Yolande Zauberman (CG Cinéma – New Story)

Wonder Boy, Olivier Rousteing, né sous X, d’Anissa Bonnefont (Stella Maris Pictures – Alba Films)

 

 

Meilleur Long Métrage d’Animation 

Les Hirondelles de Kaboul, de Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mévellec (Memento)

J’ai perdu mon corps, de Jérémy Clapin (Xilam – Rézo Films)

La Fameuse Invasion des Ours en Sicile, de Lorenzo Mattotti (Prima Linea Productions – Pathé)

 

 

Meilleur Court Métrage d’Animation

Ce Magnifique Gâteau, d’Emma De Swaef et Marc James Roels (Vivement Lundi !)

Je sors acheter des cigarettes, d’Osman Cerfon (Miyu Productions)

Make It Soul, de Jean-Charles Mbotti Malolo (Kazak Productions)

La nuit des sacs plastiques, de Gabriel Harel (Kazak productions)

 

 

Meilleur Court Métrage

Pile Poil, de Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller (Qui Vive)

Beautiful Loser, de Maxime Roy (TS Productions)

Le Chant d’Ahmed, de Foued Mansour (Offshore)

Chien Bleu, de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh (Hirvi Production)

Nefta Football Club, d’Yves Piat (Les Valseurs)

les_cesars-500x282

Source : Ecran Total

Autres actualités
4150947.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Diffusion à partir du 20 novembre sur France 2 de « FAUX-SEMBLANTS » de Akim Isker

| par Pierre-Axel VUILLAUME-PREZEAU | catégorie actualités des membres

Régisseur Général AFR : Damien GAYRARD-LAVAL, Régisseuse Adjointe AFR : Corine ARTRU La jeune Capitaine Valentine Ventura, issue de la police financière, rejoint la brigade criminelle aux côtés du très célèbre Capitaine Antoine Thomas. Celui-ci rentre de congé maladie à … Lire la suite

affiche-de-gaulle-diff-2

Diffusion à partir du 2 novembre de « DE GAULLE L’ECLAT ET LE SECRET » sur France 2 à 21h

| par David THOORIS | catégorie actualités des membres

Régisseur général AFR : Cédric BORIE - Régisseuse adjointe AFR :  Fanny CROUVISIER – Auxiliaires de régie AFR : Alizée LEIRE, Manon SAIDE, Ulysse BOISSON Une série qui nous plonge dans l’intimité de Charles De Gaulle et nous fait revivre plusieurs … Lire la suite

Diffusion à partir du 30 octobre de « BRONX » d’Olivier Marchal sur Netflix

| par David THOORIS | catégorie actualités des membres

Régisseur général AFR : Charles ZEMER – Régisseur adjoint AFR : Axel SORENSEN - Régisseur AFR (repérages + préparation) : Max BESNARD Dans les quartiers Nord de Marseille, une tuerie orchestrée par le clan Bastiani a lieu. Deux rivaux sont en … Lire la suite