Charte

Les fondateurs de l’AFR, ont souhaité répondre à un besoin d’existence « collective » des régisseurs qui évoluent dans les secteurs de production du cinéma, de la télévision, de la publicité et du documentaire.
Ce besoin se traduit notamment par le désir de faire exister une déontologie professionnelle commune qui soit reconnaissable.
Cette charte tend à fixer l’état d’esprit de cette déontologie, ainsi qu’à orienter les actions susceptibles de la valoriser, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’association.

La fonction

L’AFR et ses membres ont le souci de favoriser la respectabilité et la reconnaissance de la fonction de régisseur, à titre individuel comme collectif, au sein des équipes de préparation et de tournage comme auprès des institutions.

La qualité

Les membres de l’AFR assurent au quotidien la défense et la promotion du label de qualité de l’association par l’exercice de leur fonction au sein de l’équipe de préparation et de tournage, comme auprès des intervenants extérieurs concernés par le projet.

La définition du poste

Le régisseur général est responsable de l’organisation matérielle et logistique d’un tournage dans le respect du devis du projet.
Il est principalement en charge des autorisations de tournage et de tout ce qui y est lié.
Il participe, par le biais de ses relations avec les intervenants extérieurs, à la défense des intérêts du tournage.
Il est aussi en charge de la vie courante du plateau de tournage.
Il travaille en étroite collaboration avec la mise en scène, notamment avec le premier assistant réalisateur dans l’élaboration et les modifications du plan de travail.
S’il est l’un des interlocuteurs principaux de tous les chefs de poste, ses fonctions le rapprochent particulièrement du premier assistant réalisateur et du directeur de
production.
C’est un chef d’équipe et il a par conséquent la responsabilité humaine et professionnelle des personnels qui travaillent sous sa direction.

Les règles sociales

Les membres de l’AFR ont le souci d’écarter les contrats de travail qui ne respecteraient pas les conventions collectives des différents secteurs de production, tant dans le domaine du droit du travail qu’en termes de conditions de salaire.

L’égalité de la rémunération

Les membres de l’AFR s’efforcent de bénéficier, et de faire bénéficier leur équipe, d’un niveau de rémunération équivalent à celui des salariés situés sur le même plan dans les définitions des minimums syndicaux des différentes conventions collectives en cours.

Les conditions de travail

Les membres de l’AFR veillent à tout mettre en oeuvre pour que les conditions de travail au sein de la production soient respectées, tant d’un point de vue législatif que fonctionnel, afin de disposer de toutes les conditions nécessaires à un travail professionnel et de qualité.
Dans ce sens, le régisseur général doit notamment :
a. faire respecter ce qui lui semble être un temps minimum de préparation par rapport à un projet donné ;
b. faire exister une structure d’équipe de régie minimum comprenant un régisseur général, un régisseur adjoint, et deux auxiliaires rémunérés ;
c. veiller à ce que son équipe travaille sur des bases horaires journalières et hebdomadaires optimisant la sécurité des personnes ;
d. adapter la constitution de son équipe en fonction de l’évolution de la nature et de la charge du travail, ce afin de garantir autant que possible le respect des règles indiquées ci-dessus ;
e. faire respecter, au-delà de l’équipe régie et en étroite collaboration avec la production et la mise en scène, l’ensemble des règles de sécurité relatives aux biens et aux personnes, ce tant en préparation qu’en tournage.

La formation

Les membres de l’AFR ont la volonté d’assurer une formation de qualité aux futurs régisseurs dans l’esprit de la présente charte.

La loyauté

Chaque membre de l’AFR s’engage à faire preuve de loyauté à l’égard de l’AFR et de ses adhérents.
A ce titre, tout membre de l’AFR se doit de respecter par ses déclarations et ses comportements publics, la réputation de l’association et de ses adhérents.
Il se doit aussi, et par exemple, de refuser tout contrat de travail précédemment proposé à un autre membre (qui en aura informé l’association) si celui-ci a écarté le dit engagement en raison de ses manquements aux termes des conventions collectives, et/ou aux règles élémentaires de sécurité ou de conditions de travail en rapport au projet concerné.
Toutefois, chaque membre de l’AFR aura la faculté annuelle d’accepter un projet qui ne respecterait pas les règles indiquées ci-dessus, à la condition sine qua non que l’ensemble des personnels concernés par ledit projet soit traité de manière équivalente aux propositions faites au régisseur.

La publicité

Chaque membre sollicitera la production qui l’emploie pour que la mention « AFR » figure à côté de son nom au générique du film produit.

 

télécharger la charte